A TOUS LES FRANCAIS

Publié le par Union du Peuple Français (UPF)

Le 29 mai 2005 vous aviez choisi à 55 % de rejeter le Traité Constitutionnel Européen.

N'approuvant pas ce vote, le pouvoir a fait le choix de le nier et de passer outre la voix populaire.

Laïcité, OGM, politique économique et monétaire, acquis sociaux, la France est victime depuis trop longtemps des injonctions de Bruxelles qui l'obligent à revenir sur ses lois et nous imposent les leurs !

Non content d'amplifier cette situation, le nouveau traité qui vient d'être adopté par la force remet en cause notre indépendance en politique étrangère et de sécurité mais aussi notre exception culturelle ou la francophonie. Tout ce qui fait de la France une nation si différente des autres sera demain visé par la volonté de globalisation !

Si nous saluons le courage des quelques députés et sénateurs qui ont su dire NON, force est de constater que les parlementaires, dans leur majorité, ont fait le choix d'abandonner leurs prérogatives d'élus de la Nation et de soumettre la France à des décisions qui ne seront pas siennes.

Nicolas Sarkozy a déjà ouvert la voie, la collusion du pouvoir en place avec les médias et le grand patronat marquant une soumission sans précédent de l'Etat à l'argent roi. De plus, les rapports entretenus avec certains chefs d'Etat, comme l'atlantisme de sa politique étrangère s'inscrivent en rupture totale avec la tradition gaullienne respectée pourtant par tous les successeurs du général de Gaulle, y compris par ceux qui l'avaient combattu.

Chef de l'Etat, chef du gouvernement, chef du Parlement, chef de la majorité, chef de l'UMP, la volonté du président de la République d'imposer son hégémonie sur la vie politique de la France est totale ! Sans oublier l'affichage de sa propre vie privée, à l'image des stars Hollywoodiennes, d'une manière ostensible qui est indigne de la fonction qu'il est censé occuper.

Loin d'opérer une politique de progrès et de mouvement, comme tentent de le dépeindre certains médias, l'action du gouvernement vise à faire reculer la France de plus de 70 ans et à revenir au fur et à mesure sur tout ce qui avait été réalisé pour améliorer la condition de vie du peuple français.

Face à une telle situation, la gauche et le centre apparaissent désespérément muets, cautionnant et participant pour certains d'entre eux aux actions menées par le gouvernement, ne s'opposant nullement et approuvant même le déni de démocratie qui vient de frapper notre pays.

A l'avenir, les extrêmes ne peuvent passer pour les seuls recours aux yeux des français.

L'Union du Peuple Français, de tous les français qui refusent la fatalité, doit se mettre en marche.
Elle doit s'organiser pour devenir cette force de résistance aux partisans de l'abandon. Elle ne le pourra qu'en étant totalement indépendante et en refusant toute compromission électoraliste avec ceux qu'elle doit combattre.

C'est pourquoi, nous appelons tous les républicains sincères et tous les vrais gaullistes à rejoindre le combat que nous menons au nom d'une Nation libre et indépendante, au nom d'une société de participation, de solidarité, de progrès, d'effort et respect.


UNION DU PEUPLE FRANCAIS

Le Rassemblement des Républicains et des Gaullistes pour la France

Publié dans u.p.f

Commenter cet article

le gaulois 21/02/2008 20:05

Il est très important de respecter les résultats des référendums et plus encore, important, il est aussi de respecter le peuple français.La construction de l'Europe n'a pas besoin de se faire à grande vitesse, la vitesse aujourd'hui c'est dépassé, il faut prendre le temps que les choses se fassent sans heurt, nous avons besoin de la paix et du respect de l'histoire des peuples, quand on ne sait pas d'où l'on vient on ne sait pas où l'on va. Néanmoins il vaudrait mieux une Europe des patries, nous ne voulons pas nous fondre, nous sommes, nous avons été et nous serons. Nous ne sommes pas l'un dans l'autre la majorité du temps. Nous sommes  l'un avec l'autre, c'est essentiel si nous voulons avancer