Présidentielle: Réponse à la décision de NDA

Publié le par Union du Peuple Français (UPF)

NDA a écrit:

Le 6 mai, Nicolas Dupont-Aignan votera Nicolas Sarkozy.

Le temps du choix est venu. Le 6 mai les Français devront décider du chemin de la France pour les cinq prochaines années. Si Debout la République a collectivement et démocratiquement décidé ne pas donner de consignes de vote, j’ai pour ma part clairement indiqué que je ne me déroberai pas et que je rendrai public mon vote. J’ai décidé d’apporter mon suffrage à Nicolas Sarkozy pour faire barrage à une gauche sans projet précis. Le flou du programme socialiste sur les retraites et la réforme de l’Etat, comme sur les questions essentielles de l’immigration et de la Turquie, est préjudiciable à l’avenir du pays.

Si je refuse par sens de l’intérêt national cinq ans d’immobilisme socialiste, je m’oppose et m’opposerai cependant à toute ratification parlementaire, sous quelque forme que ce soit, des dispositions de la Constitution européenne massivement rejetées par les Français.

Nicolas DUPONT-AIGNAN
Député de l’Essonne
Président de Debout la République



Le bureau de l'UPF prend acte de ce communiqué tout en exprimant son désaccord sur son contenu.

Fidèle au Pacte pour la France signé le 31 mars dernier, l'UPF ne peut prendre position en faveur de l'un ou l'autre des candidats encore en lice.

Davantage, nos idées, nos valeurs, nous poussent à rejeter le choix de société présenté par Nicolas Sarkozy qui divisera le peuple français.

Enfin, le bureau de l'UPF regrette sincerement le choix personnel de Nicolas Dupont-Aignan, non conforme à son engagement présidentiel et à son désir d'indépendance.

 

 

 ----------------------

Vous pouvez débattre avec nous sur ce sujet comme sur beaucoup d'autres dans notre forum :

http://upf-rsi.activebb.net

 

Publié dans u.p.f

Commenter cet article

ombre 12/10/2007 12:06

Si N.D.A. est entré ou sorti de l'UMP et ceci plusieurs fois, il a toujours affirmé son opposition à Nicolas Sorkazy.
Mais il est logique que pour des militants, il vaut mieux rester en dehors de l'UMP, si nous devions entrer à l'UMP avec les mêmes convictions et les paroles que N.D.A., je pense que nous serions vite éjectés aprés avoir payé le prix de la cotisation. Pour nous entrer à l'UMP est perdre son temps et son argent et peut-être même sa santé.

remi de rouen 21/06/2007 04:17

le débat du siècle commence ici ,?

SIL 25/05/2007 22:59

LE FANTOMAS DE L’ÉLYSEE OU L'ESPRIT D'OUVERTURE
une enquête du Tigre sur http://republicoin.blogspot.com

J’ai promis à mes lecteurs de ne pas trop m’attaquer, sauf cas de haute trahison, aux hommes et femmes qui s’évertuent à incarner nos institutions démocratiques et encore moins au Président(e) de la République. Ça tombe bien puisque le petit billet qui suit tient plus de la douceur que de l’aigreur.

J’ai remarqué en effet que depuis le début de la campagne présidentielle et ce jusqu’à présent, j’avais la fâcheuse tendance, pour un mec se disant de gauche, à défendre quasi systématiquement mon bon Nicolas. Alors certes si je tape plus fort sur mon camp, c’est bien d’une part pour le réveiller et d’autre part parce que je suis moi aussi atteint de ce syndrome qui porte à être plus dur avec ses proches qu’avec ceux dont on s’en bat les oeufs. Du coup, j’ai commencé par prendre la tendance à défendre mon bon Nico, pour un signe plutôt positif.

Le problème c’est, comme je le disais plus haut, le coté systématique. Alors après m’être sondé les voies corticales, j’ai fini par comprendre. Il y a de la sympathie dans mon côté avocat de la défense, une sympathie qui remonte à loin, à l’enfance. Nicolas Sarkozy me fait penser à Louis de Funès. Or j’adore Louis de Funès. Sa taille, son front, ses mimiques, ses tiques, sa grandiloquence toute française, son côté faux dur, je brasse de l’air et tout le reste me fait penser au commissaire Juve traquant Fantomas. Et j’avoue même que cinq ans d’épisodes « des aventures du commissaire Juve » à l’Elysée, ce n’est pas pour me déplaire.

Mais qui donc, est Fantomas ?

Commissaire SIL

Wings 24/05/2007 12:51

NDA n'avait jamais affirmé qu'il ne voterait ni n'appelerait à voter Sarko. PdV lui oui. Donc NDA n'a pas renié ses dires PdV oui. Quoiqu'il en soit Ségo ou Sarko c'était la peste ou le choléra donc perso j'ai voté PdV au deuxième tour. Mais peu importe les choix personnels des gens l'important était de donner son avis personnel mais pas au nom des mouvements qu'ils dirigent, or seul PdV a fait un appel quasi au nom du MPF. Pour une fois l'attitude de JMLP m'a parue plus saine.

Mouvement Gaulliste 22/05/2007 20:19

Je confirme que mon mouvement,  le Mouvement Gaulliste, n'existe pas.
Donc, il n'y pas lieu, pour l'UPF, d'avoir de lien avec un mouvement qui n'existe pas ou pourrait ne pas exister.
Puisque le Gaullisme se porte bien, puisqu'il ne souffre d'aucune compromission, il doit bien entendu continuer dans la formule qui lui réussit si bien jusque ici, dont on ne voit pas très bien où elle mène ni à quoi elle correspond.
Il ne doit pas éviter les occasions de s'auto-saborder.
D'ailleurs, n'étant pas partisan de Dupont-Aignan, qui figurera vraisemblablement dans la majorité présidentielle, puisque son nom a réapparu comme par hasard sur les sites UMP 91, le Mouvement Gaulliste n'est pas fréquentable.
Ca tombe bien, le Gaullisme ne m'intéresse pas, et les Gaullistes non plus.
                                Bien à vous,
                                                                Michel THOMAS