Censurons les censeurs

Publié le par Union du Peuple Français (UPF)

Nous le savons depuis vendredi dernier, pour la première fois depuis la création de la Vème république, il n'y a aura aucun gaulliste ou néo-gaulliste présent au 1er tour de l'élection présidentielle.

Nous nous sommes exprimés sur les causes de cette absence et les méthodes utilisées qui sont à l'origine de tout cela.

Si les menaces et pressions exercées envers les élus afin de les dissuader de parrainer des candidats jugés sans doute trop "embarrassants" sont une honte dans un pays démocratique, d'autres agissements tel l'infiltration dans des équipes de campagne, notamment celle de Nicolas Dupont-Aignan, n'auront pas grandi leurs auteurs.

Cette pré-campagne aura donc permis de voir toutes les basses manoeuvres qui peuvent exister pour écarter une personne gênante de la course : Menaces, pressions, rumeurs, infiltrations, trahisons.
Mais nous rassurons ceux qui, comme nous, défendent les valeurs du gaullisme, nous n'en sommes pas morts pour autant et nous saurons en tirer les conséquences pour les prochaines échéances.

Ce qui ne nous tue pas nous renforce !

Néanmoins, la campagne électorale continue et nous avons donc à choisir ce que nous aurons à faire les 22 avril et 6 mai prochain.
En effet, responsables politiques engagés, nous ne pouvons rester muets alors que va avoir lieu la plus importante élection de notre pays.

Face aux différentes forces en présence, l'Union du Peuple Français a donc fait son choix.

Contre le déni de démocratie qui a empêché plusieurs candidats, qui n'avaient rien d'un Marcel Barbu et qui avaient légitimement le droit de s'exprimer, nous appelons tout ceux qui partagent nos convictions ainsi que les sympathisants de tous ces candidats dont la voix a été volontairement bâillonnée, à pratiquer, comme nous, "le vote sanction républicain" dans le but de donner une vraie leçon de démocratie à ceux qui se sont permis d'user des méthodes susmentionnées.

Un vote sanction, non pas comme agrégat de sentiments de frustration, mais fondateur d’une nouvelle ère dans la démocratie française.

Pour que la page de la présidentielle ne se referme pas sans que soit entendue la voix des gaullistes que nous sommes.
Pour que le nouveau Chef de l'Etat assimile la leçon.

----------------------

Vous pouvez débattre avec nous sur ce sujet comme sur beaucoup d'autres dans notre forum :

http://upf-rsi.activebb.net/

Publié dans u.p.f

Commenter cet article

Sébastien 02/04/2007 20:22

Les groupes gaullistes (les vrais) ont soutenu NDA de toutes leurs forces y compris l'Union du Peuple Français et Initiative Gaulliste.

Et vous avant de vouloir donner des leçons qu'avez vous fait pendant la pré-campagne ?

Concernant votre message sur le blog de NDA, je vous conseille de lire le pacte pour la France qui a été réalisé et vous pourrez lire que les mouvements gaullistes ont décidé de s'associer pour construire ensemble une véritable force Gaulliste et Républicaine. 

Concernant le vote "anti-Ségolène", pouvez vous nous indiquer où nous le disons ? Je n'ai pas souvenir d'un tel propos.

jode 02/04/2007 17:42

Pourquoi plusieurs groupes gaullistes ?
Pourquoi tous les gaullistes n'ont-ils pas soutenu Nicolas DUPONT-AIGNAN ,
Le vote "anti-Ségolène" pouvait attendre le deuxième tour !