Sarkozy ou le programme de dupe généralisé

Publié le par Union du Peuple Français (UPF)

- Nous savions de par le référendum Corse que Nicolas Sarkozy n'était pas attaché à l'indivisibilité de la République,

- Nous savions de par son désir d'instaurer la discrimination positive ; de réformer la loi sur la laïcité et de s'engager dans la voie du communautarisme que Nicolas Sarkozy n'était pas un grand défenseur de nos valeurs républicaines,

- Nous savions de par ses positions internationales et les réflexions qu'il a tenu à l'étranger que Nicolas Sarkozy était tout sauf patriote,

- Nous savons, aujourd'hui, de par sa volonté de faire voter le Traité de Constitution Européenne par le parlement (alors que le peuple l'avait rejeté) que Nicolas Sarkozy n'est pas non plus un grand démocrate, c'est le moins qu'on puisse dire.

En effet, nous avons découvert depuis peu que Nicolas Sarkozy comptait faire passer "en force" ce traité constitutionnel par une méthode consistant à duper les français.
Il a d'ailleurs expliqué récemment à la chancelière allemande, Madame Merkel, la façon dont il comptait s'y prendre pour le faire : supprimer uniquement le terme "Constitution" afin de présenter à l'avenir le TCE comme un simple traité européen et de le faire alors voter par le parlement.
Pourtant, rien ne changera hormis quelques passages de la partie III.

http://www.lemonde.fr/web/depeches/0,14-0,39-29654660@7-37,0.html?xtor=RSS-3208

Mais ce n'est pas tout !

Comment oublier que, comme Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy a également dévoilé un bel éventail de promesses que l'UMP elle-même s'est vite empressée de revoir à la baisse pour lui permettre de tenir son chiffrage...

Ainsi, le serpent de mer de la baisse de la TVA sur la restauration à 5,5 % fait son grand retour. Or, Bruxelles refuse cette mesure, déjà promise par Chirac, et ne compte pas faire varier sa position de sitôt.
A moins que Sarkozy compte rendre à la France sa souveraineté ? Au vu de ce qu'il prépare avec le TCE, nous pouvons fortement en douter.

"Travailler plus pour gagner plus", slogan vendu à chacun de ses meetings mais Nicolas Sarkozy a t-il oublié que ce ne sont pas les employés qui décident du temps de travail qu'ils effectuent ?

Plus grave, Sarkozy a annoncé une refonte en profondeur des institutions politiques françaises.

Le Chef de l'Etat deviendrait officiellement un super premier ministre, tandis que celui-ci n'aurait plus qu'un rôle de "coordinateur" de l'action du gouvernement.
Le Chef de l'Etat devrait expliquer sa politique devant le parlement ; la diplomatie et la défense ne seraient plus des domaines qui lui seraient réservés.
Bref, Nicolas Sarkozy ne propose, ni plus, ni moins, que d'instaurer le régime présidentiel américain en France.

A ce titre, comment ne pas être surpris de voir certains de nos compagnons politiques, qui se revendiquaient comme les grands défenseurs de notre modèle républicain, accepter ceci !

Auraient-ils la mémoire courte ? Ou leur vision de la France s'arrêterait-elle là où commence leur intérêt personnel ?

Mais nous nous sommes déjà exprimés sur le sujet :

http://u.p.f.over-blog.com/article-5634682.html


A tout cela, nous pourrions aussi rajouter les mirobolantes baisses d'impôts ou toute une série de propositions qui mènent le programme de Nicolas Sarkozy à plus de 50 milliards d'Euros...

Inutile d'insister, les français ne sont pas dupes !

Sarkozy ou Royal ? Lequel de ces deux candidats des médias poursuivra la surenchère en démagogie ?
Réponse le 22 avril qui, nous le souhaitons, verra la fin de cette mascarade !

 

----------------------

Vous pouvez débattre avec nous sur ce sujet comme sur beaucoup d'autres dans notre forum :

http://upf-rsi.activebb.net

Publié dans u.p.f

Commenter cet article

Sébastien 28/03/2007 17:11

Vous nous avez malheureusement cité un mauvais exemple le MIL n'a rien d'un mouvement gaulliste c'est surtout un groupement anti-gauchiste héritier du tristement célébre SAC. Qui n'exprime aucune idée si ce n'est "la gauche c'est pas bien".
Le général ne s'est jamais déclaré de droite et combien de gaullistes sont issus de la gauche ? Capitant, Vallon, Beaumel, Chaban, Malraux etc... ceux qui sont d'ailleurs restés les plus fidèles et à la personne du général et à sa vision politique tandit que les plus à droite n'ont pas hésité eux à le trahir en allant à la soupe ou en l'éjectant lors du référendum sur la régionalisation.
Etudiez ce qu'est la vision politique du gaullisme et vous verrez que Sarkozy comme le MIL sont à mille lieux de ce que pensait le général.
http://upf-rsi.activebb.net/Le-gaullisme-c5/L-heritage-et-la-doctrine-gaulliste-f12/Les-valeurs-du-gaullisme-t9.htm
http://upf-rsi.activebb.net/Le-gaullisme-c5/L-heritage-et-la-doctrine-gaulliste-f12/Histoire-du-Gaullisme-de-gauche-t6.htm
http://upf-rsi.activebb.net/Le-gaullisme-c5/L-heritage-et-la-doctrine-gaulliste-f12/Gaullistes-neo-gaullistes-et-faux-gaullistes-t1.htm

Benoît 27/03/2007 23:14

J'ai de la sympathie pour vous, mais je pense que vous n'avez pas le monopole du gaullisme.
Beaucoup de mouvements gaullistes soutiennent Nicolas Sarkozy, tels le Mouvement Initiative et liberté qui se recommande de la droite civique, gaulliste et patriote et le Club Nouveau Siècle qui lui, rassemble les gaullistes sociaux et de gauche.
- LES GAULLISTES AVEC SARKOZY -

Raymond Hiresh 15/03/2007 00:24

L’identité (multi-)nationale de Sarkozy !
Nicolaï Sarkozy a obtenu la nationalité, je ne le conteste pas. Je ne cherche pas non plus à savoir s’il a la double nationalité Hongroise ou Israélienne, ou s’il a servi dans l’armée d’un de ces deux pays : il a le droit d’avoir la première par ce que ce sont les racines de son père, et il a le droit d’avoir la nationalité Israélienne par ce qu’il est de mère juive. Tout immigré francisé ou fils d’immigré mérite d’avoir la nationalité s’il a rempli certaines conditions, comme Sarkozy.
Le problème est d’une autre nature. Le problème est le suivant : Si la Légion Etrangère peut accueillir des étrangers qui peuvent ensuite devenir français par le mérite en servant la France, est-ce que la Présidence la République peut être confiée à un étranger naturalisé ou à un fils d’immigré ? La Présidence n’est pas moins que le plus haut poste de commandement des armées françaises! Dans beaucoup de pays y compris les Etats-Unis (qu’admire Sarkozy) le niveau d’enracinement en génération est une condition (tacite) d’accès à certains postes gouvernementaux sensibles. Peut-on dès lors confier la Présidence de la République à quelqu’un qui est français de première génération, qui de surcroît est allergique aux mots patriotisme, Union Européenne, Gaullisme, … ? Peut-on confier sans danger la Présidence de la République :- à quelqu’un qui, comme Sarkozy, mettrait les armées françaises au service d’intérêts étrangers au détriment de ceux de la France ?- à quelqu’un qui, comme Sarkozy, maintiendrait le budget de la défense mais obligerait ou imposerait ou favoriserait l’achat d’armes auprès d’amis étrangers producteurs d’armes, comme les Etats-Unis, Israël, …au détriment de notre industrie d’armement qui sera complètement démantelée par le libéralisme Sarkoziste- à quelqu’un qui vante la mondialisation, càd l’abattement des frontières économiques, culturelles, ….comme la destinée incontournable des nations ?- à quelqu’un qui, comme Sarkozy, pour qui la solidarité fiscale est celles des pauvres à qui il demande d’être solidaires des riches (!), car les pauvres riches ne doivent pas souffrir d’une grande perte de profits alors que le pays est de plus en plus riche en pauvres.- à quelqu’un, comme Sarkozy, qui lève plutôt le drapeau des multinationales (de ses amis) avant celui de la France (il suffit d’observer comment les medias du lobby Sarkoziste ont ridiculisé le Président Chirac durant les maintes campagnes étrangères dans lesquelles il défendait l’industrie française pour comprendre …)- à quelqu’un qui, comme Sarkozy, accepte de privatiser tout pour que les français finissent un jour par payer des taxes à des multinationales du lobby sarkozsite: pour boire l’eau de leurs sources et de leurs rivières, pour rouler dans sur les routes/rails sur les terres de France, pour utiliser les câbles de communication qui vont pénétrer chaque domicile, pour avoir de l’énergie produite par leurs centrales, et pour manger les produits de leurs terres…confisquées et contrôlées par des multinationales. Des multinationales qui sont pour certaines spécialisées dans l’évasion fiscale ! Ils mettront la main sur un secteur après l’autre, y compris l’éducation, la santé, et les armées.- à quelqu’un, comme Sarkozy, soutenu par le lobby INTERNATIONAL des médias qui s’est arrogé le droit et le pouvoir de ridiculiser qui il veut (individus, communautés chrétienne-musulmanes-…, voir même des pays), de désigner les candidats et dicter aux peuples son choix, de créer des discordes (entre communautés, régions, couches sociales, ….et pays), de persécuter des sociétés ou secteurs entiers pour laisser la main libre à des amis de leurs lobbies pour les acheter au plus bas prix (exploitation après exploitation, société après société, secteur après secteur, crise sanitaire après crise sanitaire!…une minorité pourrait ainsi à l’aide des médias et quelques amis contrôler non pas un pays seulement, mais le monde…l’UMP n’est qu’un exemple miniaturisé, ou des ‘soutiens’ ont été obtenus l’un après l’autre, comme un jeu de domino!)- à quelqu’un comme Sarkozy qui a laissé saboter des grandes réformes nécessaires pour faire échouer son propre gouvernement…pour ses propres intérêts, au détriment des intérêt de la France qui était défendus par des grands hommes et femmes politiques, dont les Premiers Ministres (présidentiables) Raffarin et Dominique de Villepin n’étaient pas les moindres! Des hommes et femmes politiques qui le soutiennent moins par soumission que par le devoir, alors que le vrai devoir est de sauver la France avant de sauver l’UMP (à quoi sert le parti si on perd la patrie ? comme une union de VRP de multinationales ?)- à quelqu’un comme Sarkozy et ses amis dans les medias qui critiquent les positions du Front National …et finit par n’en reprendre que les positions les plus abjectes ? Je voudrais lui dire la chose suivante à propos de l’immigration choisie : plutôt qu’un immigré bien éduqué et parlant le français, mieux vaut un immigré éduqué par et pensant comme les français. Le premier risque d’être égoïste, méprisant et communautariste, le deuxième reconnaissant et solidaire des autres français. Le premier sera redevable à des lobbies étranger, le deuxième sera redevable aux français. Le premier viendra récolter en France et thésauriser à l’étranger (avec ou sans Clear Stream Monsieur Sarkozy), le deuxième payera ses impôts en France, pour le bien de ses enfants et ceux des autres français. Mais certains ont l’habitude de fuir le pays quand il faut partager…Sarkozy a voulu nous donner l’exemple de Johnny Hallyday (dont j’admire le talent et la carrière) comme un français qui s’enfuit à cause de la pression fiscale, mais sait-il que vaut cet exemple si les français ne sont plus solidaires de Johnny et s’ils boycottent ses productions/concerts ? Combien de disques vendrait-il en Allemagne, Italie, Espagne, Angleterre ou aux Etats-Unis ? Mais peut-être il a la même conception de l’identité nationale que Sarkozy : son identité nationale est celle qui lui rapporte le plus d’argent!
En conclusion je me pose deux questions :Peut-on accepter comme Chef des Armées un fils d’immigré qui est mondialiste ?Peut-on accepter comme Chef d’Etat, Président de la République, quelqu’un comme Sarkozy pour qui l’identité nationale se protège en contrôlant les immigrés …tout en vendant libéralement la patrie ?
Raymond HireshParis, France
P.S. :1) Sarkozy et Le Pen : certains les comparent alors qu’ils ont une grande différence. Alors que Le Pen déteste certains étrangers et veut défendre l’identité française à sa manière, Sarkozy n’aime pas apparemment ni les étrangers ni les français à qui il veut imposer une rupture de culture pour ne pas dire d’identité.2) Sarkozy et l’UMP : Sarkozy et son lobby ne deviendraient vraiment dangereux que si Sarkozy devient par malheur Président. Il suffit aux membres de l’UMP de le soutenir comme il les a soutenu (càd lâchement et faiblement)! Ils peuvent être ainsi sûrs qu’il ne sera demain qu’un simple député ou élu local… le seul moyen pour protéger chacun d’eux de sa vengeance, qui ne sera pas négligeable : Sarkozy se vengera de tous ceux qu’il n’aime pas vraiment ou qui ne l’ont pas soutenu dès le départ! Ne lui donnez pas la force de se venger de vous…et de la France.

Alain KERHERVE 20/02/2007 23:42

Contre de Gaulle, contre le gaullisme, l
'
UMP remet le couvert…
 

                                                                                               
 

Pierre Lequiller, secrétaire national UMP en charge des affaires européennes, remet le couvert. Ignorant avec dédain le vote du 29 mai 2005 (55% des Français ont rejeté le projet de constitution européenne), Pierre Lequiller, à titre personnel dit-il[1], propose de passer outre.
Il préconise un texte plus court reprenant le Titre I du projet de constitution européenne qui, affirme-t-il sans s
'
étrangler dans un communiqué AFP du 25 janvier, n
'
a pas été contesté pendant la campagne référendaire. Sourd avant l
'
âge !...
Rappelons néanmoins que ce Titre I confirme l
'
orientation supranationale de la construction européenne, Europe dans laquelle les lois fédérales s
'
appliqueraient dans tous les domaines et s
'
imposeraient à tous les Etats membres, même en contradiction avec nos propres lois, y compris celle fondamentale : la constitution française.
En outre, serait conservée, se réjouit-il avec une constance jamais prise à défaut, l
'
extension du vote à la majorité qualifiée ; la marche, inéluctable à ses yeux, vers une Europe fédérale et ultralibérale est donc confirmée.
Il s
'
agit bien, dans ce cas, d
'
un transfert de souveraineté nationale, et non d
'
une délégation qui serait la règle dans une Europe confédérale, conception gaulliste faut-il le préciser, laissant le choix aux Etats composant l
'
Union de mener, librement, des politiques et projets communs (Ex: politique agricole commune, Airbus,…).

 

Le choix de la méthode est, elle aussi, anti-démocratique. Il convient, pour Pierre Lequiller, de contourner le votre populaire du 29 mai 2005 : donner au parlement le pouvoir de supprimer le vote majoritaire (55%) lors du référendum scélérat, celui où les Français "se sont trompés, ou "ont été trompés" comme se plaisent à radoter ceux qui, de l
'
UMP au PS et alliés, ont défendu avec acharnement le "oui".

 

Avec l
'
Allemagne d
'
Angela Merkel, tout est clair. La présidence européenne actuelle qu
'
elle assure se propose de faire la promotion du texte nouvellement rédigé, mais tout aussi dangereux pour la France et les Français, auprès des Etats européens, puis la présidence française de conclure dans la foulée en 2008. Et pour donner l
'
imprimatur nécessaire, le texte devrait être publié par

la Fondation Robert
Schumann
, l
'
un des pères de l
'
Europe fédérale et ultralibérale.

 

Contre de Gaulle, contre ceux qui assument l
'
héritage du fondateur de
la Vème République
, avec l
'
accord fondamental du candidat Sarkozy et la bénédiction de Valéry Giscard d
'
Estaing, sous l
'
œil réjouit du monde anglo-saxon, Pierre Lequiller remet le couvert.

 

Extrait de l
'
éditorial n° 23 du 20/10/2004 d'Objectif-France Magazine :

 

"Mais, à toujours vouloir défendre sans retenue, ses convictions, Pierre Lequiller va bien plus loin. Le Secrétaire national UMP chargé des questions européennes porte un jugement historique négatif sur l’échec de la C.E.D. (Communauté européenne de défense) en 1954. Parlant de l’arrogance française il précise : « Cinquante ans après sa responsabilité historique dans l’échec de la C.E.D., notre pays va-t-il à nouveau mettre un coup d’arrêt brutal à la construction d’une Europe politique ? » Cette position est un acte d’agression envers ceux qui, à cette époque, ont évité que l’Armée française soit mise en tutelle sous domination américaine. Cette position est une attaque frontale contre le général de Gaulle, contre les gaullistes d’hier, notamment contre Michel Debré guerrier impitoyable contre ce projet, contre les gaullistes de conviction d’aujourd’hui qui se battent afin de conserver l’indépendance et la souveraineté de
la France. Contrairement
à ce qu’il affirme pour justifier le projet supranational, souhaiter une Europe différente n’est pas une arrogance française. Il s’agit aujourd’hui de préserver la France, de lui assurer la maîtrise de son destin, c’est-à-dire de ne jamais transférer (Mais accepter une délégation ciblée) une quelconque partie de sa souveraineté."
 


 

Dans cette campagne présidentielle, au-delà des clivages traditionnels gauche-droite d
'
un autre âge, une voix s
'
élève malgré le boycott des grands médias nationaux.
Nicolas Dupont-Aignan
porte l
'
espoir des gaullistes de conviction et des républicains des deux rives attachés à la Nation et à une France libre, moderne, sociale et solidaire.

 

Electeurs, attention ! Les candidats portés par la "vague people", Sarko et Ségolène depuis le début, mais aussi Bayrou aujourd
'
hui, demandent vos suffrages en 2007 pour mieux s
'
asseoir sur vos suffrages 2005. Une arnaque !
 


 


Alain KERHERVE

 

www.gaullisme.fr
 



[1] Chacun de nous a bien compris qu
'
il traduit ici une volonté partagée par le candidat
UMP Nicolas
Sarkozy. Comment pourrait-il en être autrement ?

F. MAS 20/02/2007 16:07

Je sus plutôt d'accord avec le slogan en haut de page. Pourquoi ne pas rejoinre l'union des patriotes ?http://union-des-patriotes.over-blog.com/