Ils appellent à rejoindre l'Union du Peuple Français

Publié le par UPF

Construisons notre Avenir ensemble

Avec

l’Union du Peuple Français

 

Face à une classe politique cynique et méprisante, où, depuis 30 ans, l’UMP et le PS présentent les mêmes idées ou plutôt l’absence d’idées, de visions, et font la même politique ou plutôt ils n’en font plus, les Français ne peuvent se rassembler et donner leur confiance à ces partis à l’agonie éthique et idéologique. Les Français ne peuvent adhérer aux messages des Royal et des Sarkosy qui sont de véritables trompes l’œil.

 

Devant ce désenchantement, devant cette pensée unique qui tuméfie, avilie et assoupie notre patrie et notre avenir, des voix osent résister. Ces voix vous les connaissez : ce sont les gaullistes, les vrais gaullistes, ceux qui sont restés fidèles à l’intérêt national.

 

Le gaullisme, qui, hier, a su rassembler des femmes et des hommes de gauche, du centre, de droite devant une ligne : allier le progrès social avec une vision économique audacieuse et moderne, qui, après l’abîme de l’après guerre a fait de la France une puissance de premier plan. Le gaullisme, qui a rendu sa lettre de noblesse à notre Nation, a été trahi par les Chiraquiens.

 

Il est grand temps, donc, que devant le climat nauséabond actuel, la seule force qui sut bâtir une France plus juste et prospère resurgisse. C’est d’ailleurs le message que de nombreux français ont adressé aux différentes associations et mouvements gaullistes : « Entendez-vous ! Unissez-vous ! Elargissez-vous ! » Et nous vous avons entendu. Nous voici solidement unis par la fondation de l’Union du Peuple Français (UPF).

 

L’UPF est un acte d’espérance contre la démagogie prôner par les bien pensants de l’UMP-PS et leur gestion catastrophique de la France où le déficit public vient d’atteindre 66% de notre PIB soit cinq fois plus que celui de 1980 ! Nous voulons indiquer un chemin, provoquer un sursaut et réunir tous ceux qui résistent contre la pensée officielle des élites déconnectées des réalités et des attentes du peuple français. L’UPF se donne mission d’écouter, d’entendre et d’accompagner le peuple dans ses désirs, ses choix et ses volontés ; ce qui forme le fondement même de l’esprit gaulliste.

 

L’UPF émerge, donc, dans la vie politique française, comme une nécessité. Il est profondément différent parce qu’il ne sera pas comme les autres, parce qu’il porte l’espoir, parce qu’il est un mouvement de la France profonde et non d’une idéologie dépassée.

 

Mes chers amis et compatriotes, vous, qui aimez la France et croyez en elle, vous, qui désirez une Europe de la fraternité et de la coopération, avez vocation à venir nous rejoindre. Gaullistes de gauche, gaullistes sociaux et néo-gaullistes, vous, français, qui en avez assez que l’on se moque de vous, je vous invite à venir rejoindre l’Union du Peuple Français.

 

Philippe Cartellier

Membre de l’UPF

Membre du club Debout la République

Lyon (Rhône-Alpes)

 

 

Dans l'héritage du Pôle Républicain

Le grand Rassemblement Republicain dont nous attendions la mise en place et son developpement avec le Pole Republicain est né. L'espoir suscité par JPC et le PR en 2002 retrouve une réalité avec la creation de l'UPF. Merci beaucoup a ses promoteurs de nous redonner cet espoir.

Nous ne pouvons pas nous terrer dans notre coin et laisser la France aux anti-republicains,anti-nationaux, communautaristes, ultra-liberaux et fédéralistes europeens destructeurs de la Nation. Une 3 eme voie est indispensable.

Je vais reprendre 3 idées fondamentales pour la fondation et l'orientation de l'UPF: je cite des phrases deja ecrites sur ce blog:
"entre le PS et l'UMP,entre cette gauche et cette droite,une place existe pour qu'un grand rassemblement republicain voit le jour". C'est presque mot pour mot une partie du texte de presentation de VLR 63.
" L'UPF exprime bien notre volonté de depasser les clivages que rejettent une grande partie des francais".
" La vocation de chaque vrai gaulliste et de chaque republicain est de lutter cote a cote dans un grand mouvement confederant leurs forces".

J'ajouterais une phrase de CDG: "Je ne suis pas de droite parce que la droite n'aime pas le Peuple.Je ne suis pas de gauche parce que la gauche n'aime pas l'Etat". Edouard Herriot avait déclaré une chose similaire en disant qu'opposer systematiquement la gauche et la droite revenait a ne vouloir marcher que sur une seule jambe ou a ne jouer que d'un seul instrument a note unique,en l'occurence le tambour.
Le Pole Republicain renait de ses cendres et s'est transformé en Union du Peuple Francais.

Je reviendrais en detail sur l'UPF dans ces prochains jours

Regis CHAYNES
VLR-RIF

  

 

Une Jeunesse trompée

 Une jeunesse trompée, manipulée, qui ne croit choisir qu’entre, des conservateurs bourgeois, parfois assimilés aux fascistes, des libéraux internationalistes et des socialistes bien pensants. Ils sont dupés alors ils s’abstiennent ou votent pour les extrêmes. Ils ne savent pas qu’aujourd’hui certains défendent encore l’esprit de résistance. Une certaine idée de la France.

Ils se réveillent aux cotés des souverainistes le plus souvent pour dénoncer la machine bruxelloise. Ils se dévoilent peu au grand public. Mais les idées sont là, vivantes, généreuses, répondantes aux problèmes actuels et dénonçant les inepties de la droite et de la gauche.

Je parle des gaullistes, non pas ceux qui ont trahi les français après le 29 mai, pas ceux qui servent des ambitions personnels mais ceux qui servent l’intérêt général. Nicolas Dupont Aignan, député Maire de la 8ème circonscription de l’Essonne, candidat républicain gaulliste sera présent en 2007 pour donner le change aux usurpateurs. Une alternative existe, les jeunes pourront choisir. Espérons qu’ils choisissent un combat, des idées pour l’avenir de la France.

J’en appelle à cette jeunesse écœurée des guerres claniques qui pèsent sur le monde politique. J’en appelle à une jeunesse, attachée à son pays, sans répandre la haine pour soutenir un combat digne, celui des idées. Un combat digne, celui pour l’avenir de la France.

Jeunes compagnons, étudiants, chômeurs, travailleurs ou précaires, apolitique, de droite, de gauche ou du centre : soyez les bienvenues à nos cotés pour défendre votre avenir, celui de votre pays et engager la France dans un siècle nouveau qui s’avère périlleux (mondialisation, Europe technocratique).

Les résistants de hier ont permis à la France de renouer avec la paix, la grandeur et la prospérité : continuons ce combat et osons innover pour notre futur. Partageons notre Amour pour la France, pour la République et engageons nous dans le combat des idées en 2007.

Ensemble nous devons nous engager aux cotés de celui qui apportera à la France un projet d’avenir. Soutenons Nicolas Dupont d’Aignan, pour que la France d’après (tant décriée par Sarkozy) ne soit plus un mythe mais une réalité. Pour que la France continue d’exister dans le Monde de main et qu’elle soit source de progrès sociaux et économiques, source de modernisation et pour qu’elle incarne des valeurs saines, démocratiques et humaines. Pour cela la France doit renouer avec la grandeur.


« Il y a un pacte entre la grandeur de la France et la liberté du Monde ». Charles de gaulle.


BARTLET Sébastien
Militant DLR
Yerres (Essonne)

Publié dans u.p.f

Commenter cet article

DUPONT 18/12/2006 12:40

Je poursuis mon propos ( et pardonnez-moi la faute d'orthographe "serait telle" ). Oui la situation de la France et du monde ont changé et je ne crois pas que nous résoudrons les problèmes en nous baignant dans la nostalgie comme le fait Monsieur Dupont d'Aignan. Le général De Gaulle était un visionnaire qui s'il était là prendrait en compte le monde tel qu'il est et à partir de cela ferait à n'en pas douter des propositions essentielles pour la France et l'Humanité. ET je pense précisément qu'il serait conscient que la France a été réduite à l'état de province ( magnifique province qui a fourni nombre de valeurs au monde et que l'on doit rappeler ) et que désormais le relais a été passé à l'Europe, Europe qu'il faut précisément véritablement construire pour assurer la pérénité de nos valeurs. A plus tard et vive la France dans un Europe forte et un monde plus juste où l'on doit tout mettre en oeuvre pour permettre aux pays du sud et notamment d'Afrique de vivre décemment. A bientôt.

Dupont 18/12/2006 12:23

 J'espère que cette fois la technique ne m'empèchera pas de m'adresser à vous.
Oui, je crois que par les temps qui courent, des hommes de l'envergure du général De Gaulle font cruellement défaut. Je déteste le culte de la personnalité mais force est de constater que notre pays et même le monde aurait besoin d'une autorité dont l'aura serait-elle qu'elle lui permettrait d'entreprendre les réformes indispensables. Je pense qu'en France, nous avons quelques candidats à la magistrature suprême qui ont des idées mais aucun n'a le charisme suffisant pour les mettre en oeuvre, alors que faire ? Hélas je n'ai aucune idée mais la situation est en effet très grave mais je ne crois pas qu Monsieur Dupont d'Aignan qui a certes de grandes qualités soit l'homme de la situation. ( je poursuis mon discours plus tard à cause de la technique )

Dupont 13/12/2006 11:38

Je ne vous ai jamais insultés mais j'ai exprimé de façon un peu caustique et certes désagréable pour vous mon opinion à l'égard de votre mouvement et surtout à l'égard de Monsieur Dupont d'Aignan.Je pense même que mon comportement est une forme de contribution à votre débat interne.
J'avais rédigé un autre article mais qui n'est pas passé. Si celui-ci vous parvient, j'essaierai de retrouver les idées que j'avais exprimées et notamment mon respect pour le général De Gaulle contrairement à ce que vous supposiez sans doute.

Sébastien 12/12/2006 10:52

Nous acceptons les débats mais pas les insultes. Quand vous serez disposé à débattre et non à venir nous insulter faîtes nous signe.

DUPONT la JOIE 12/12/2006 10:16

Encore censuré mon article sympa: je vais finir par avoir de la tendressse pour vous.