Nous ne voulons pas d'une Constitution américaine !

Publié le par Union du Peuple Français (UPF)

Cher amis, nous avions été les premiers à vous alerter du danger en juillet dernier : la menace a été mise à exécution puisque le Conseil des ministres vient d'entériner le projet de modification de nos institutions mettant fin à la Vème République !

Il a été entre autre proposé de limiter à 2 le nombre de mandats du président de la République, de l'autoriser à se rendre devant le Parlement et de mettre quasiment fin à l'article 49-3 qui empêchait le blocage législatif de notre pays.

Bref, le but avoué par Sarkozy l'américain n'étant nul autre que celui de transformer notre République afin de copier le régime US.

Force est également de constater que même certaines personnes se revendiquant pourtant du gaullisme soutiennent cette réforme en profondeur de nos institutions.

L'UPF sera donc le dernier mouvement à défendre les institutions gaulliennes !
Qu'à cela ne tienne nous n'en démordrons pas et ne renoncerons pas pour toutes les raisons que nous avons longuement développées ces derniers mois !

Il n'est plus temps de louvoyer, il est impératif de s'élever contre cette dérive avant que le Congrès ne se réunisse (probablement) le 7 juillet !


----------------------

Vous pouvez débattre avec nous sur ce sujet comme sur beaucoup d'autres dans notre forum :

http://upf-rsi.activebb.net

 

Publié dans u.p.f

Commenter cet article

héritagedegaulle 01/05/2008 10:15

nb : vue faute d'impression deuxième ligne mettre un s à concurrencées

nonàl'abandondel'héritagegaulliste 01/05/2008 10:12

Nous ne pouvons pas laisser privatiser des entreprises qui ne peuvent pas être concurrencée, elles peuvent ainsi fixer leurs prix, devenir très riches et puissantes, elles s'occupent ensuite de mener le pouvoir par le bout du nez. Je veux parler en particulier des entreprises du domaine de l'énergie et de l'eau.Il est inadmissible qu'il puisse se former des états dans l'état. Le modèle gaulliste était d'empêcher que ne se forment des pouvoirs non démocratiques, mais aussi de lancer de véritables programmes industriels, en portant les entreprises publiques comme moteur du progrès dans le domaine de l'automobile, du chemin de fer, de faire évoluer la société vers ce qu'auront besoin nos enfants dans vingt ans tout en leur donnant les repères nécessaires, les engagements pris ne seront pas remis en cause, il n'y aura pas de rétro-activité des lois et chacun peut mener un travail intélligent sur un projet de long terme, les efforts ne seront pas vains. La pensée du général de Gaulle est vivante, ce site, ses liens et ce message en sont la preuve.

anonyme gaulliste 25/04/2008 23:39

L'abandon du 49.3 est juste là pour rassurer une partie des députés de la majorité.Sarko veut juste faire croire que l'on repasse dans un régime parlementaire et pas présidentiel comme au USA.Mais ne nous trompons pas, il prend exemple notre président sur les Anglo-saxons alors restons vigilant.A UPF de se faire entendre, de rallier à eux le plus grand nombre de defenseurs de la france, de sa V ième république, de la philosophie et de l'idée politique de feu De Gaulle.

i.surlesi 25/04/2008 09:51

Je pense que l'abandon du 49 3 dans cette réforme est une manière de faire passer les autres éléments de la réforme, l'abandon du 49 3 peut donner aux députés l'illusion qu'ils reprennent un peu de pouvoir, puis la réforme passée au moindre tracas le 49 3 sera revoté. La méthode utlilisée est de rassurer les gens de temps en temps pour mieux recommencer ensuite une méthode étrange de politique du bouc émissaire. Cette politique ne fonctionne pas puisque le fait de s'attaquer à une partie de la population n'améliore pas les conditions de vie de l'autre. Seule la crème, qui vit dans le luxe peut ainsi évoluer vers ce qui est luxuriant sans pour autant atteindre le bonheur.